Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 13:02

Zerhouni : « Tout le monde sera relogé

En marge de la visite d’inspection effectuée hier par le président de la République dans la wilaya de Ghardaïa, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a animé une conférence de presse focalisée sur la gestion des effets induits par les inondations, le bilan des dégâts et les mesures déployées pour prendre en charge les sinistrés et leur relogement
Le programme d’urgence retenu à cet effet consacre une enveloppe financière de 40,018 milliards de dinars dont 13,736 milliards de dinars ont été destinés à la prise en charge des réparations des dégâts causés par les inondations et 26,282 de milliards de dinars pour le relogement des sinistrés (aides aux loyers, aides à la réhabilitation, réalisation de 2725 chalets, réalisation de 2000 logements sociaux et des 3000 logements ruraux). M. Zerhouni a annoncé qu’une autre enveloppe de 5 milliards de dinars sera dégagée dans le cadre du budget de 2009 pour trouver une solution définitive aux problèmes des inondations dans la région. Un programme de déplacement de la population située dans la zone inondable a été en outre mis en place. Les inondations de Ghardaïa ont fait 43 morts et de 86 blessés.

Par ailleurs, 3552 habitations ont été complètement détruites. Plusieurs dispositifs exceptionnels ont été décidés au profit des populations sinistrées de la wilaya de Ghardaïa dont notamment une aide financière de 700 000 DA au profit des ayants droit et de parents de personnes décédées. Une aide à la location de 12 000 DA/ mois pour l’hébergement des familles sinistrées et une aide pour la réparation des habitations endommagées et la réhabilitation par l’Etat des habitations classées « orange 4 » ont été aussi prévues par l’Etat. Dans le domaine de l’agriculture, les pertes se sont élevées à 500 milliards de dinars et l’Etat a décidé d’une indemnité de 30 à 50 millions de centimes pour chaque fellah. S’agissant du logement, il est prévu la construction de 9000 unités dont 2500 destinées à absorber l’habitat précaire. L’autre programme en cours de réalisation concerne la construction de trois digues d’écrêtement des oueds.

Une station d’alésage est également en cours de réalisation pour assainir les eaux polluées. Dans son intervention, Zerhouni n’a pas nié qu’il y a eu des insuffisances. Mais pour lui, l’Etat a fait le nécessaire pour l’évacuation de tous les sinistrés et leur relogement progressif dans des chalets. « La distribution des chalets n’a pas encore eu lieu et toutes les personnes touchées par la catastrophe seront indemnisées et relogées soit dans des chalets ou des logements », a assuré le ministre de l’Intérieur.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires