Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 04:42

Le Bosniaque arrive à grands pas

Vahid-Halilhodzic-copie-1.jpg

Il faut savoir que 17 dossiers ont été examinés portant à 60 le nombre total des candidatures parvenues à la FAF depuis le lancement de l’appel à candidature.

Selon la Fédération algérienne de football, seuls deux candidats ont été retenus et avec lesquels l´instance fédérale a engagé des négociations au terme desquelles sera désigné, au plus tard fin juin 2011, le futur sélectionneur de l´Equipe nationale «A». Mais selon des sources dignes de foi, les deux candidats retenus sont le Bosniaque et le Français Roger Lemerre.
Et au moment où l´on met sous presse, la Commission désignée par le bureau fédéral pour examiner les candidatures au poste de sélectionneur des Verts est en conclave.
Il faut savoir que 17 dossiers ont été examinés portant à 60 le nombre total des candidatures parvenues à la FAF depuis le lancement de l´appel à candidature. D´aucuns savent que le président de la FAF et Halilhodzic entretiennent des relations amicales depuis fort longtemps. Ils ont même discuté à propos de la barre technique des Verts du temps de Rabah Saâdane.
Ce n´est point une surprise que de voir le Bosniaque prendre les commandes de la sélection nationale.
Selon des sources concordantes, la décision aurait déjà été prise et c´est Vahid qui sera le successeur de Benchikha à la tête des Verts. Question adjoint, il aura l´ex-international algérien, Nouredine Korichi alors que son préparateur physique serait un de ses collègues de toujours Alexander Dellal. Il ne serait donc pas étonnant de lire sur le site officiel de la FAF ces nominations officielles.
D´autant que Vahid se montre moins gourmand en matière financière que Roger. Seulement, des «fouineurs» à l´écoute des arcanes de la FAF se demandent pourquoi retenir deux candidats alors que le choix aurait déjà été fait.
Réponse des avertis: au cas où Vahid ne serait pas retenu, Lemerre serait le futur sélectionneur des Verts.
Mieux encore, comme des spécialistes ne cessent d´appeler les responsables de la FAF pour nommer un Directeur technique national, Lemerre pourrait bien faire l´affaire. D´où la possibilité de voir ce choix des deux candidats se concrétiser pour les deux personnalités. Vahid Halilhodzic pour les Verts et Roger Lemerre pour la DTN et le tour est joué puisque aucun des deux ne serait lésé.
Et comme la différence de salaires est claire pour le plus gourmand, c´est donc bien justifié. Ainsi, Raouraoua réussirait son pari en faisant d´une pierre, deux coups. Une chose est sûre, quel que soit le futur sélectionneur des Verts, il aura l´avantage de ne pas se voir demander des résultats immédiats.
Puisque aux yeux des Algériens, les Verts n´ont plus aucune chance de qualification à la CAN 2012 d´où la bonne opportunité pour le nouveau coach de disputer des matchs aussi bien amicaux que continentaux sans pression.
Le choix et les différentes variations à préconiser par le nouveau staff seront bien testés pour arriver à définir les contours de la future sélection. Il est tout à fait évident qu´il ne va certainement pas y avoir de chamboulement au niveau du choix des joueurs puisque la majorité des anciens sera reconduite.
Et ce serait sur terrain que le choix se ferait. Quant au volet DTN, c´est une tout autre histoire...

Source L’Expression Saïd Mekki

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 04:35

Santé - Du calcium et de la vitamine D pour maigrir ?

le lait denree premiere

Une étude a démontré qu'un petit-déjeuner riche en calcium et en vitamine D peut contribuer à faire perdre du poids, ces deux nutriments augmentant en même temps l'oxydation des lipides (graisses) et les dépenses énergétiques.
Que voilà une bonne nouvelle ! Mais pour que ce cocktail soit efficace, il faut 500 mg de calcium et 8,7 g de vitamine D. Pour avoir 500 mg de calcium, il faut avaler 40 cl de lait (un très, très grand bol) ou manger un peu plus de 3 yaourts (125 mg dans chaque) ou 300 g de fromage blanc ou 50 g de fromage à pâte dure. Quant à la vitamine D, rare dans les aliments, il faut manger 1 jaune d'œuf (8,75 µg) ou 100 g de sardine ou de thon. Ça n'est pas évident au petit-déjeuner. On peut aussi avaler son grand bol de lait au soleil car c'est quand même lui le principal fournisseur de vitamine D… Mais d'autres travaux en cours se font sur l'interaction calcium/poids. Ne vous privez surtout pas de laitages et de fromages et foncez au soleil dès que c’est possible !

Source Le Soir d’Algérie Abder Bettache

Le Pèlerin



Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 04:28

Démantèlement tarifaire : L’Algérie souhaite parvenir rapidement à un accord

M.Mourad Medelci

«L’Algérie souhaite parvenir rapidement avec l’Union européenne à un accord sur le démantèlement tarifaire». C’est ce qu’a déclaré à Luxembourg le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci.

«Les avancées enregistrées lors du 5e round nous permettent d’exprimer notre espoir de voir nos travaux se conclure rapidement par un accord mutuellement profitable», a déclaré M. Medelci lors d’un point de presse animé à l’issue de la réunion du conseil d’association algéro-européen.
Il a souligné que la révision du démantèlement tarifaire est un travail complexe et exceptionnel du fait qu’il constitue un précédent en la matière entre l’UE et un pays associé. «C’est un travail très complexe, car très technique, mais nous avons l’accord politique pour le conduire à de bonnes fins» a-t-il souligné. L’Algérie avait demandé en 2010 de décaler de trois années le   calendrier de démantèlement tarifaire des produits importés de la communauté, motivant sa requête par le besoin d’accorder une période supplémentaire aux entreprises algériennes afin de se préparer à la concurrence accrue qui sera imposée avec la création de la zone de libre échange algéro-européenne.
Le chef de la diplomatie algérienne a, par ailleurs, souligné que le sous-comité du dialogue politique, sécurité et droits de l’homme, qui vient d’être mis en place formellement lors du 6e conseil d’association algéro-européen, tiendra sa première réunion en septembre prochain à Alger.  Ce sous-comité offrira un cadre de dialogue régulier à l’Algérie et à l’Union européenne (UE) sur les questions politiques, sécuritaires, de droits de l’homme, de la sécurité, de l’immigration et de la libre circulation de personnes,
«L’Algérie se présente aujourd’hui sans complexe aucun et accepte de discuter aujourd’hui avec l’UE  de toutes les questions sans tabou. Sur le plan de la défense de droits de l’homme, nous n’avons aucune crainte à ouvrir le débat, car il concerne en fait les Algériens en premier lieu» a-t-il a souligné. 
Dans son rapport échangé avec l’UE au cours de ce conseil, l’Algérie a noté qu’elle s’acquitte des obligations qui découlent des principales conventions internationales qu’elle a ratifiées en présentant régulièrement ses rapports périodiques, en invitant des titulaires de mandats de droits de l’homme et en recevant les organisations non gouvernementales. 

Source Horizons Synthèse R.N.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 04:07

La Méditerranée, cimetière à ciel ouvert

harraga-copie-1.jpg

L’Europe des droits de l’homme, l’Europe des valeurs démocratiques, l’Europe des libertés, est complice indirectement, de la mort de milliers de personnes en Méditerranée.

Ces jeunes gens fuyant une situation intenable bravent les houles et les déchaînements de la mer pour tenter d’arrimer leur espoir sur cette côte qu’on dit pourtant clémente. Ils ne sont pas très nombreux à accoster, mais ils sont trop nombreux à se perdre en cours de route engloutis par la colère de Poséidon, emportant leurs rêves, leurs espoirs et, plus précieux encore, leur vie. La forteresse Europe, qui leur refuse le refuge, les pousse à miser sur des embarcations de fortune pour un voyage à la destination non garantie. Deux ONG, Forteresse Europe et United for Intercultural Action, ont fait le décompte des réfugiés disparus en mer durant les cinq premiers mois de l’année en cours, et le résultat est des plus terribles. «De janvier à juin, entre 1500 et 1800 migrants au moins sont morts en tentant de venir se réfugier en Europe, laissant augurer que l’année 2011 sera la plus mortelle pour les réfugiés», indique le rapport des deux ONG. Une moyenne qui dépasse de loin le macabre décompte «habituel» par année.

«En 2006, 2000 morts avaient été recensés, pour toute l’année, et 1785 en 2007. Toutes les autres années, le nombre de morts répertoriés était inférieur à 1500», souligne le même rapport. L’impact de la situation qui prévaut en Afrique du Nord, cette année, n’est pas étranger à cette hausse du nombre de réfugiés en partance vers l’Europe. Une Europe, on ne cessera jamais de le rappeler, qui ferme ses frontières à ces réfugiés. Les deux ONG, qui ont établi leur rapport en scrutant depuis des mois tous les comptes rendus de presse et rapports officiels, qualifient cette situation de «guerre aux migrants». A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, célébrée chaque année le 20 juin, le rapport estime que la situation n’a jamais été aussi désastreuse que cette année. «Depuis janvier, United a recensé 1478 morts aux frontières, dont 1387 noyés en tentant de fuir la Tunisie ou la Libye, portant à 15 551 le nombre de morts recensés depuis 1993. Fortress Europe évoque, de son côté, 1802 décès, soit 17 627 depuis 1988.» Il est utile de noter que les chiffres avancés ne sont l’estimation que des cadavres repêchés, l’ONG United précise que «le total peut être multiplié par trois».

Etayant le rapport en citant des exemples concrets, il est noté qu’en mars dernier «un navire en partance de la Libye pour Lampedusa, avec à son bord 308 personnes, a été déclaré manquant. Deux autres bateaux ont ensuite coulé, entraînant la mort de 251 migrants, puis 251 autres en avril, 270 en juin…». Chaque mois porte son lot de victimes à la recherche de l’asile européen. Outre la noyade, des harraga, comme c’est ainsi qu’on nomme de ce côté-ci de la Méditerranée les réfugiés, meurent aussi par suicide, quand ils apprennent leur refoulement, une fois arrivés sur les côtes européennes. Les dictatures du Sud et les difficultés économiques sont les premières causes de ce drame humain qui se déroule en pleine mer Méditerranée, mais la fermeture des frontières européennes et le barrage à la libre circulation des personnes en est aussi une cause importante. Le nombre de décès en mer – dont les corps ont été repêchés – qui avait connu une tendance baissière en passant de 1785 en 2007, à 1430 en 2009, et 208 en 2010, enregistre une hausse très importante durant seulement ce premier semestre 2011. Les naufragés, fuyant les garde-côtes des deux rives de la Méditerranée, meurent seuls en mer. Même les pêcheurs refusent de les secourir.
Le site internet Owni cite des pêcheurs qui disent que «parfois des cadavres humains s’accrochent aux filets. Généralement, on a ordre de les rejeter. Ce qui vient de la mer, on le rend à la mer : c’est ce que dit le capitaine». L’azur de la Méditerranée se referme sur des vies humaines dont le crime est de réclamer un meilleur vivre. Les yeux de ces milliers de jeunes se referment en ayant, pour dernière image, une vue d’un ciel sous lequel ils voulaient vivre. Fuyant l’intenable vie de leur pays d’origine, ils se retrouvent face à un vieux continent qui leur nie le droit de fouler son sol. Entre les deux, c’est la Méditerranée vorace qui leur ouvre ses bras de Faucheuse.

Source El Watan Nadjia Bouaricha

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 04:06

L’Algérie plaide pour une autoroute du solaire

champ solaire algerie

Le développement des énergies renouvelables est une question tellement sérieuse qui ne concerne désormais pas seulement les pays industrialisés mais aussi ceux en voie de développement, d’autant plus que les experts ne cessent d’avertir que les jours des hydrocarbures sont comptés et que l’avenir en matière énergétique se trouve désormais dans le renouvelable et notamment le solaire.

Sur cette question, l’Algérie ne veut pas être en reste de cette dynamique mondiale qui est en train de se mettre en place surtout dans les pays nord de la Méditerranée. Une tendance qui se confirme davantage depuis l’explosion qui s’est produite au niveau de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon et les appréhensions de la reproduction d’un tel scénario sur d’autres sites qui abritent de telles centrales à travers le monde. Disposant d’un vaste territoire qui offre du soleil à longueur d’année, l’Algérie a tracé un programme qui lui permet d’entrer de plain-pied dans cette procédure ; d’abord pour se substituer progressivement au pétrole, ensuite exporter vers l’Europe. Ceci dit, une telle opération n’est en fait pas une mince affaire car pour le moment divers obstacles entravent la réalisation de ce projet cher à l’Algérie. Dans cet ordre idées, le P-DG de Sonelgaz, Noureddine Bouterfa, a appelé hier les pays européens lors de son passage à la radio nationale, à lever les contraintes pour faciliter l’exportation de l’énergie solaire vers l’Europe.

«La réalisation de cet objectif est conditionné par un certain nombre de préalables», a-t-il indiqué en ajoutant qu’«il appartient à ceux qui auront besoin de cette énergie solaire de lever ces préalables et tous les verrous afin de permettre la réalisation de l’opération de transport de l’énergie solaire et d’apporter les financements nécessaires». A ce titre, le premier responsable de la compagnie a cité l’article n° 9 de la directive européenne comme principale entrave à la réalisation de l’opération d’exportation d’électricité de l’Algérie vers l’Europe. Selon lui, «cet article a pratiquement verrouillé le marché des renouvelables à partir des pays tiers», avant de souligner que la question est d’ordre «politique» et qu’«il va falloir la régler». Evoquant la détermination de l’Algérie à aller dans ce sens, Bouterfa a fait savoir que «c’est pour cela que nous avons milité et avons réussi à créer une association méditerranéenne (Medso) des transporteurs d’électricité qui sera rapidement mise en œuvre». Allant plus loin dans son action, le patron de Sonelgaz a annoncé qu’une étude sur l’intégration du marché maghrébin au marché européen est actuellement en préparation. «Dans ce cadre là, tous les aspects réglementaires et institutionnels sont examinés», a-t-il mentionné. Afin de mieux étayer ses propos, Bouterfa s’est attelé à expliquer les entraves «d’ordre technique et industriel».

«Pour vendre de l’électricité il faut la transporter, donc la première opération à réaliser c’est de se doter d’un réseau de transport d’électricité apte à véhiculer une importante quantité d’énergie. Il faut savoir que l’accès au marché européen va se faire essentiellement, à la fois, via l’Espagne et l’Italie». «Or, a-t-il poursuivi, les réseaux de transport d’électricité de ces deux pays sont déjà saturés».

Source Le Jour d’Algérie Hafid Mesbah

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 04:02

Algérie - Le GPS bientôt accessible au grand public algérien

GPS.jpg

Les services de géolocalisation par satellite (GPS) en Algérie seront accessibles au grand public à l’avenir, a annoncé mardi à Alger le ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication (Mptic), Moussa Benhammadi. « Le citoyen est le premier bénéficiaire du nouveau système GPS. A l’avenir cette technologie sera à la portée de tous les citoyens, tout comme les autres moyens de communication utilisés actuellement », a-t-il déclaréen marge de la réunion du groupe de travail commun entre le ministère des Travaux publics et le Mptic.

A l’aide de cet outil, l’utilisateur « pourra être guidé dans son déplacement d’un point à un autre sur le réseau routier, même si l’itinéraire emprunté est inconnu pour l’automobiliste », a-t-il expliqué, sans donner, toutefois, d’échéance pour le lancement de cette prestation au grand public. Interrogé sur les prix qui seront appliqués à ces services pour le grand public, le ministre a affirmé qu’ »ils seront déterminés en fonction notamment du nombre d’opérateurs intervenant dans ce créneau ». « C’est la concurrence qui détermine le coût (des prestations GPS). (…) Et plus il y aura des clients utilisant cette technologie, on pourra maîtriser les coûts », a dit encore le ministre.

Mais à terme, a-t-il assuré, le citoyen n’aura à payer qu’une » modique somme » pour l’utilisation de ce système. Selon lui, les services GPS offerts actuellement en Algérie par l’unique opérateur public (Algérie télécom satellite ATS), sont destinés uniquement aux entreprises opérant notamment dans le secteur des services, et plus particulièrement les transports. M. Benhammadi a expliqué, à ce propos, que les applications du GPS permettent aux entreprises « de suivre en permanence et en temps réel la position de leurs parcs roulants, comme les autobus, les camions et les ambulances, ce qui permet à ces entreprises d’optimiser leur gestion

Source algerie-plus.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 16:27

Salon du Bourget - Les commandes abondent pour Airbus

A320 neoLe futur A320 Neo, avec ses fameux sharklets à l'extrémité des ailes permettant d'économiser 15 % de carburant selon l'avionneur. 

 

Le salon du Bourget est souvent un moment propice à l'annonce de nouvelles commandes pour les deux géants de l'aviation que sont Airbus et Boeing. A ce petit jeu, Airbus s'en sort plutôt bien puisque le loueur américain GE Capital Aviation Services (GECAS) a passé une commande ferme de 60 A320 Neo remotorisés, pour une montant de 5,5 milliars de dollars, au prix catalogue.
Les appareils seront équipés de moteurs Leap du franco -américain CFM (General electric/Safran). Cette commande porte le nombre total d'A320 commandés par GECAS à 390 exemplaires.
D'autres commandes de ce type d'appareils devraient avoir durant le salon, qui s'est ouvert aujourd'hui, a promis l'avionneur européen.

SAS commande 30 A320 Neo

La compagnie aérienne scandinave SAS vient, en effet, d'annoncer la commande de 30 A320 Neo pour un montant de 1,9 milliards d'euros. Elle a également pris une option pour 11 autres appareils du même type.

"Cette commande d'avions est une avancée significative et importante dans le renouvellement et l'harmonisation de notre flotte", a déclaré le vice-directeur financier de la compagnie, Göran Jansson. Les A320 Neo, prévus pour remplacer les McDonnell Douglas, doivent être livrés entre le second semestre 2016 et le courant de l'année 2019. Ces avions seront propulsés par des moteurs LEAP-X1A de CFM.

En difficultés depuis plusieurs années, la compagnie, détenue à 50 % par les Etats suédois, danois et norvégiens, compte sur ses avions pour faire des économies, notamment en carburant. Un A320 Neo (New engine option) consomme 15 % de moins qu'un A320 classique ou un A319.

50 A320 Neo-SCE pour Air Lease

La société de location d'avions Air Lease a également jeté son dévolu sur les A320 Neo. Elle doit annoncer la commande 50 appareils de ce type. 

Airbus au 7e ciel au salon du Bourget

Pendant une semaine, Airbus annoncera une avalanche de nouvelles commandes à l'occasion du salon du Bourget qui s'ouvre aujourd'hui. De son côté, Boeing présente la nouvelle version de son mythique gros porteur 747. Seule ombre au tableau: Airbus devrait officialiser un...

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 16:17

Salon du Bourget - Les commandes abondent pour Airbus

Tom-Enders-et-son-equipe-de-vente.jpgLe futur A320 Neo, avec ses fameux sharklets à l'extrémité des ailes permettant d'économiser 15 % de carburant selon l'avionneur.

 

Le salon du Bourget est souvent un moment propice à l'annonce de nouvelles commandes pour les deux géants de l'aviation que sont Airbus et Boeing. A ce petit jeu, Airbus s'en sort plutôt bien puisque le loueur américain GE Capital Aviation Services (GECAS) a passé une commande ferme de 60 A320 Neo remotorisés, pour une montant de 5,5 milliars de dollars, au prix catalogue.
Les appareils seront équipés de moteurs Leap du franco -américain CFM (General electric/Safran). Cette commande porte le nombre total d'A320 commandés par GECAS à 390 exemplaires.
D'autres commandes de ce type d'appareils devraient avoir durant le salon, qui s'est ouvert aujourd'hui, a promis l'avionneur européen.

SAS commande 30 A320 Neo

La compagnie aérienne scandinave SAS vient, en effet, d'annoncer la commande de 30 A320 Neo pour un montant de 1,9 milliards d'euros. Elle a également pris une option pour 11 autres appareils du même type.

"Cette commande d'avions est une avancée significative et importante dans le renouvellement et l'harmonisation de notre flotte", a déclaré le vice-directeur financier de la compagnie, Göran Jansson. Les A320 Neo, prévus pour remplacer les McDonnell Douglas, doivent être livrés entre le second semestre 2016 et le courant de l'année 2019. Ces avions seront propulsés par des moteurs LEAP-X1A de CFM.

En difficultés depuis plusieurs années, la compagnie, détenue à 50 % par les Etats suédois, danois et norvégiens, compte sur ses avions pour faire des économies, notamment en carburant. Un A320 Neo (New engine option) consomme 15 % de moins qu'un A320 classique ou un A319.

50 A320 Neo-SCE pour Air Lease

La société de location d'avions Air Lease a également jeté son dévolu sur les A320 Neo. Elle doit annoncer la commande 50 appareils de ce type. 

Airbus au 7e ciel au salon du Bourget

Pendant une semaine, Airbus annoncera une avalanche de nouvelles commandes à l'occasion du salon du Bourget qui s'ouvre aujourd'hui. De son côté, Boeing présente la nouvelle version de son mythique gros porteur 747. Seule ombre au tableau: Airbus devrait officialiser un...

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 16:13

Plus de 100 000 spectateurs présents à l'évènement

Rio-Locco.jpg

George Clinton : ses choristes, son danseur et son funk électrique ont enflammé la Prairie des Filtres jeudi soir

Le soleil a donné le coup d'envoi. Dès mercredi, le superbe site installé à la Prairie des Filtres, d'un pont à l'autre, s'éveillait doucement sous 31°, envoyant aux premiers visiteurs ses promesses de découvertes et de partages. Vendeurs d'articles exotiques et restaurants world-food déployaient leurs secrets en attendant les foules. Les premiers mélomanes n'avaient pas plus de 10 ans et dansaient au son de Los Patita de Perro. Le ton était donné : Rio Loco, c'est pour tout le monde.

Rayon musique, on s'est très vite consolé des remous liés à l'affaire Florence Cassez, en découvrant chaque jour des artistes de styles et d'horizons aussi divers que possible. Côté découvertes, le Bollywood Brass Band, les frères palestiniens du Trio Joubran, le rocker touareg Bombino, le chansonnier italien Gianmaria Testa, le prodige arménien Tigran Hamasyan, la délicieuse Réunionnaise Nathalie Natiembé et le superbe songwriter Prince of Assyria se taillèrent, à l'heure de l'apéro ou du digestif, de jolis succès sur la scène Village.

Bonheur des festivaliers

Quant aux têtes d'affiche, rien à dire : tous, de Los Lobos mercredi à Bonga hier soir, en passant par les incroyables Staff Benda Bilili, les « papys funkys » de l'Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou, le surpuissant rapper de Brooklyn Blitz the Ambassador et, bien sûr, le légendaire Funkadelic de George Clinton.

Il suffisait de se promener dans le Village pour mesurer le bonheur qu'avaient les Toulousains de retrouver « leur » festival. Si l'on a pu froncer les sourcils devant les prix affichés par certains restaurateurs, dont un nous confiera engranger près de 5000€ par jour, on s'est régalé d'expos décalées, d'espaces créatifs, de courts-métrages, d'ateliers écolos, de jeux, de « happenings » improbables (ah! la « Lucha Libre »!). Avec plus de 100 000 visiteurs sur l'ensemble de la semaine, le pari est relevé haut la main. Le prix d'entrée de 5€ par jour, la douce météo et l'impeccable programmation ont bien sûr facilité le succès d'Hervé Bordier et son équipe. L'esprit Rio Loco reste inchangé, mais on aura relevé une ambition, une hauteur de vue réjouissantes et très prometteuses pour l'avenir. Vivement 2012!

3 questions à Hervé Bordier, directeur du festival Rio Loco

Hervé Bordier était hier soir un homme épuisé mais heureux. Le tout nouveau directeur de Rio Loco vient de relever un sacré défi : reprendre un festival mythique, et gérer par ailleurs l'affaire du retrait du Mexique. Pari réussi.

Quel bilan tirez-vous de votre premier Rio Loco ?

C'est trop bien ! Les objectifs sont atteints, on a eu du monde, les concerts étaient fabuleux… J'ai ouvert les fenêtres avec la Valise Rio Loco, le Barrio Loco… et je veux continuer dans cette voie. Rio Loco, c'est LE festival de la Mairie, il doit rayonner autant que le Stade Toulousain !

Quels ont été les temps forts selon vous ?

Il y en a eu beaucoup ! Blitz the Ambassador, Clinton, le Trio Joubran, Staff Benda Bilili… Les arts visuels étaient exceptionnels, et puis l'ambiance générale, douce, conviviale…

Quelle sera la thématique de l'année prochaine ?

J'ai pensé que le festival pourrait voyager à travers une langue. J'ai choisi pour Rio Loco 2012, du 13 au 17 juin, le thème de la lusophonie. Le Portugal n'a jamais été invité et il y a pourtant une importante communauté de 13 000 Portugais en Midi-Pyrénées ! Alors, bien sûr, on invitera le Mozambique, l'Angola, la Guinée, Macao, le Brésil… Ce sera un très beau voyage….

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 16:10

 Airbus l'emporte sur Boeing grâce à son A320 remotorisé

A320 neo

Le patron d'Airbus Tom Enders (C), le président de CIT Jeffrey Knittel ( D), et le directeur commercial d'Airbus John Leahy après la signature d'un contrat de 50 A320 neo au Bourget le 21 juin 2011

La moisson de commandes d'avions s'est poursuivie pour les deux titans de l'aéronautique mondiale mardi au Bourget, où l'européen Airbus l'emportait sur l'américain Boeing grâce à son A320 remotorisé en passe de s'imposer comme la vedette du salon. Evénement

La pluie et la grève sur le RER ont quelque peu perturbé le début de la journée, avec embouteillages sur les routes et cohortes d'hommes d'affaires stressés à la gare du Nord, ce qui n'a pas empêché les annonces.

A eux seuls, les deux rivaux avaient affiché lundi 164 commandes à l'issue de la première journée de cette grand-messe qui se déroule jusqu'à dimanche près de Paris. Ils en étaient à 157 de plus mardi à la mi-journée.

La famille A320 Neo de l'avionneur européen Airbus, avec ses moteurs plus économes en carburant a encore une fois drainé les commandes.

Cet appareil est en train de prendre l'ascendant sur le best-seller vieillissant de Boeing, le B737, dont la version liftée 737-800 se vend nettement moins bien dans les allées du Bourget.

Boeing doit encore trancher dans les prochains mois quant à sa stratégie sur ce créneau des moyen-courriers, d'autant plus juteux qu'il est très couru des compagnies à bas coût: construire un nouvel avion (qui arriverait sur le marché tardivement et serait plus cher), ou remotoriser le 737, sur le modèle choisi par Airbus avec le Neo.

Deux Américains, le loueur d'avions CIT Aerospace et la compagnie JetBlue ont signé avec l'avionneur européen mardi des protocoles d'accord pour l'achat de 90 A320 Neo représentant un montant total de plus de huit milliards de dollars: 50 appareils pour CIT Aerospace à un prix catalogue de 4,6 milliards; 40 pour JetBlue pour 3,6 milliards.

La compagnie indonésienne Garuda a signé de son côté pour 25 A320, dont dix Neo. Les appareils, destinés à sa filiale à bas coût Citilink, remplaceront... des Boeing 737.

La taïwanaise TransAsia a passé une commande ferme pour six A321 Neo, une autre déclinaison de la famille A320, à un prix catalogue indicatif d'environ 600 millions de dollars.

Côté Boeing, la compagnie aérienne à bas coûts Norwegian a commandé 15 moyen-courriers Boeing 737-800 pour 1,2 milliard de dollars au prix catalogue.

La mongole MIAT Mongolian Airlines s'est elle décidé pour deux avions 737-800 nouvelle génération et un avion 767-300ER pour un prix catalogue global de 245 millions de dollars.

L'Aeroflot russe a confirmé huit options posées sur des long-courriers 777-300ER. La commmande atteint plus de 2,2 milliards de dollars au prix catalogue, selon Boeing.

Malaysian Airlines a exercé une option pour 10 737-800, pour 800 millions de dollars prix catalogue.

Dans l'ombre des deux géants, les autres avionneurs - nouveaux arrivants ou de moindre envergure - tentent aussi de se faire une place au salon.

Une des sensations est attendue avec le chinois Comac, présent pour la première fois au Bourget et qui devait présenter dans l'après-midi une maquette de son C919, un moyen courrier qui entrera en concurrence directe à sa commercialisation en 2016 avec l'A320 Neo et le B737.

Une des principales compagnies low-cost européennes, l'irlandaise Ryanair, a d'ailleurs annoncé mardi qu'elle allait aider Comac à développer son appareil, pour avoir une version à son goût, en se réjouissant de l'apparition d'une alternative à Boeing et Airbus.

La sud-coréenne Korean Air a signé une lettre d'intention pour l'acquisition de 30 avions CS300 (dont 10 fermes) du constructeur canadien Bombardier. Ce dernier a également placé 10 exemplaires de son futur jet d'affaires Global 8000 au suisse VistaJet pour 650 millions de dollars prix catalogue.

L'européen ATR a lui confirmé avoir déjà atteint un nombre record de commandes lors du salon du Bourget, avec 78 commandes fermes.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0