Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 10:11

Michel Rocard "La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part."
GJ3L5417 Michel Rocard

Avant Propos de votre Serviteur
 une époque où l’on parle tant de débat sur l’identité nationale, je voudrais rappeler, les propos de Michel Rocard parus dans «Le Monde» du samedi 24 août 1996 (Point de vue).
La société française a besoin de retrouver son identité. Le civisme se perd. La notion de patriotisme devient ringarde; la loi a de plus en plus de difficultés à s’appliquer….Les plus menacés sont les plus démunis, souvent au contact des populations immigrantes, et qui en subissent les premiers effets néfastes.
Je sais que ces propos ne seront peut être pas appréciés, mais l’on peut discuter de tout dans le pays de Molière et de Descartes.
La France a besoin de respect de la part de ces nouveaux arrivants dont nombreux sont ceux qui ont tendance à cracher dans la soupe.
Oh je sais combien nombre d’entr’eux ont subi des brimades et vécu des conditions indignes de l’homme.
Je sais les souffrances que vivent certains, brimés par les contrôles de police incessants, les délits de faciès.
Je sais combien il est difficile pour certains de trouver un emploi….Mais cela n’est pas propre à l’immigrant ….
Ce que je sais c’est qu’il faut avoir du courage pour réussir plus de courage que le petit Français, surtout s’il s’appelle «Charles Edouard ou Jean François» mais s’il s’intègre dans la société et préserve son identité il connaitra un succès certain au même titre que le commun des mortels.
Le regard des Français s’est radicalisé depuis la révolution des banlieues ….L’on parlait de la renaissance de l’Algérie et patatras …
Sur ce des «Politiques» stupides ont fait voter une loi qui mérite considération mais qui n’était pas opportune en son temps…Les diplomates des deux bords de la Méditerranée s’en sont mêlés et ont fait preuve de tout sauf de diplomatie…
La position de l’Algérien devant de tels comportements
Contrairement à ce que l’on pense, l’Algérien moyen ne se reconnait pas dans le comportement de l’immigré en France.
Je serais désolé d’employer le terme si souvent employé par Nicolas Sarkozy, au sujet des émeutiers de l’époque et que je ne prononcerai pas…tant il est blessant pour la dignité humaine...mais le qualificatif est souvent employé par l’Algérien qui voit en lui la source des difficultés que va connaitre l’Algérie dans ses relations avec la France. Ce dernier est le premier à dénoncer de tels faits et propose parfois des solutions radicales pour y mettre fin.
L’histoire n’a jamais été écrite par aucune des deux parties …Les sujets sont tabous tant d’un côté que de l’autre et si l’une des deux parties essaie de le faire, elle fait l’objet de tirs à vue de l’autre partie.
La société souffrira encore longtemps de ce manquement à l’écriture de l’histoire et à l’absence de références historiques.
Oh certes les lobbyistes de toutes parts sont fortement minoritaires mais forgent l’opinion profonde d’un pays, et nombreux sont-ils ceux qui n’y connaissent rien et n’ont vécu que ce que l’on leur a dit ou appris à l’école ou dans les établissements religieux.
Mais revenons aux propos de Michel Rocard prononcés en 1989….
Début de citation
La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part.
Prononcée par moi en 1990, la première partie de cette phrase a eu un destin imprévisible. Elle soulignait les limites inévitables que les circonstances économiques et sociales imposent à toute démarche d'immigration, et cela d'autant plus qu'on veut la conduire dignement. Ce rappel des contraintes pesant sur les responsables politiques a été perversement interprété comme un ralliement à une doctrine d'immigration zéro qui n'a jamais été la mienne et qui serait aussi irréaliste pour la France que dangereuse pour son économie.
Au point qu'aujourd'hui cette phrase, prononcée à l'époque devant les militants et amis de la Cimade, auditoire non suspect de xénophobie, est séparée de son contexte et sert de caution tous azimuts pour légitimer l'application, sans aucune considération des droits de la personne humaine, des impitoyables lois Pasqua de 1993, qui doivent être abrogées tout comme mon gouvernement avait fait abroger la loi Pasqua de 1986.
J'ai déjà dit souvent, et je veux écrire explicitement ici, qu'on ne peut plaider pour le tout ou rien en matière d'immigration. Que nous ne puissions, à nous seuls, prendre en charge toute la misère mondiale ne nous dispense nullement de la soulager en partie. Au contraire. Dans la fidélité à elle-même, à ses principes, à son histoire, la France doit prendre loyalement, fièrement et généreusement sa juste part de cette misère. N'est-ce pas de Gaulle, qui proclamait : « C'est beau, c'est grand, c'est généreux, la France ! » Ouvrons les yeux ! La France est la quatrième puissance économique de la planète, et quelles que soient ses difficultés actuelles, elles sont sans commune mesure avec celles de l'immense majorité du reste de l'humanité.
La France prend sa part dans la misère du monde quand elle participe au développement d'un certain nombre de pays, notamment en Afrique.
Elle prend sa part lorsque ses équipes médicales (les French doctors connus dans le monde entier) participent partout à des opérations humanitaires. Elle en prendra sa part en accédant à la demande de régularisation des ressortissants de ses anciennes colonies que sont les sans-papiers de l'église Saint-Bernard.
Combien de fois nous a-t-on répété, pour justifier les lois Pasqua, qu'il était légitime, pour obtenir la nationalité française, que les enfants nés en France fassent une démarche manifestant leur désir d'être français ? Cette argumentation ne me paraît toujours pas opposable au droit du sol. Mais ceux qui la soutiennent devraient au moins la faire jouer en faveur des Maliens de Saint - Bernard, qui témoignent d'un attachement extraordinaire à notre pays, au point que dix d'entre eux sont prêts à payer de leur vie le droit d'y demeurer.
L'histoire de la République nous oblige. La France n'est elle-même que lorsqu'elle est juste. Elle ne l'est pas quand on se laisse enfermer dans le paradoxe consistant à obéir aux injonctions de Le Pen sous prétexte de limiter son influence. Que les partis républicains réfléchissent tous ensemble à la question de l'immigration est une tâche urgente. Je l'avais engagée sans succès en 1990.Tout ce qu'il s'est produit depuis démontre qu'il est grand temps de la reprendre.
Pour l'immédiat, la première chose à faire est d'accueillir parmi nous les trois cents de Saint-Bernard. En refusant de reconnaître à temps les droits à la régularisation de ceux qui en avaient, le ministre de l'intérieur a solidarisé trois cents personnes de statuts juridiques très différents. Du coup, il les a rendus inséparables. Après cinq mois de lutte dans des conditions très difficiles, on doit considérer que ceux qui n'avaient pas de droits les ont, du fait même du gouvernement, acquis dans cette lutte.
L'appel au droit pour nier ce droit, le tri honteux qui nous renvoie à des souvenirs non moins honteux, sont, nous l'apprenons ce vendredi matin, les seules réponses de ce gouvernement qui, décidément, ne sent rien, ne comprend rien. Mais cela, non plus, ne change rien : les trois cents de Saint-Bernard font aujourd'hui partie de la part qui nous revient.
Michel Rocard, ancien premier ministre, est sénateur (PS) des Yvelines.
Fin de citation
Source Internet diverses et propos personnels
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 08:38

1 million de visiteurs ont visité le blog http://www.algeriepyrenees.com/

Depuis sa création le 22 février 2006, le blog a été visité par plus d'un million d'internautes.

Plus de 7200 articles y ont été diffusés

Près de 3 millions de pages y ont été lues

Je dis un grand merci à tous mes lecteurs et à mes fidèles correspondants

La première année a été laborieuse, mais actuellement ce sont près de 2000 visiteurs qui passent sur le blog tous les jours, à une époque où il fait si bon de se prélasser à la plage, la montagne voire à la campagne

Le Pèlerin remercie tous les visiteurs du blog et les invite à participer à l'amélioration du niveau des débats.

Aucune culture, aucun pays ne peut en effet prétendre la vérité .L’échange de points de vue est porteur de renouveau dans les idées.

Je rappelle la vocation du blog où les extrêmes et donc les extrémistes de tous bords n’y ont pas leurs places…

La vocation de blog se traduit par quelques mots:

-         Respect d’autrui

-         Consensus

-         Paix

-         Rire

-         Echanges culturels

-         L’Algérie et le Sud algérien

-         Les Pyrénées

-         Le Sud-ouest de la France

-         Les Grandes Randonnées

-         L’économie,

-         Airbus et l’Aéronautique en général

-         Notre vie quotidienne et naturellement l’informatique et les Multimédias

Donc puisqu’il en est ainsi, on continue plus que jamais

Cordialement,

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 02:46

L’Amérique, Obama, la France et moi

On m’a souvent reproché de ne pas aimer les USA…Il est vrai  que la France a pris ses distances avec ce grand pays où quoique l’on dise la démocratie et la liberté ont étés les maitres mots  depuis leur naissance…
En effet, je n’ai jamais trop aimé l’arrogance de ce pays dominateur et nombre de pays ont eu certainement ce même sentiment…Avec Bush ce fut le top….On peut admettre l’erreur d’un peuple…mais que celui-ci se trompe deux fois de suite m’a laissé dubitatif quant à la faculté de ce peuple à distinguer le bien du mal …voire à discerner là où se situaient leurs propres intérêts… si tant est qu’ils fissent fi de la morale.
A tous ceux qui parlent de discrimination raciale, voilà que ce grand pays élit à sa tête un homme de couleur….Quelle gifle à tous ses détracteurs…Et voilà que le monde entier sombre dans une « Obamamania » qui fait plaisir à voir… !!!
Fini le temps de la guerre froide….au grand désespoir de tous les tenants de la guéguerre qui aiment tant à persifler sur une Amérique démoniaque et dominatrice…
Que voulez vous il est si facile de parler du « grand méchant loup » source de tous ses maux quand on connaît soi même la misère et ainsi détourner la vision du peuple sur ces problèmes .
Voilà que le « Grand Méchant Loup » disparait….Il faudra trouver d’autres arguments...
J’en étais resté à Bill Clinton et à ses frasques qui m’ont fait sourire …Lui au moins il essayait d’œuvrer pour le rapprochement des peuples ….
Oh on va me citer des tas de contre exemples et s’arrêter à de petites choses qui détournent l’attention du peuple de ce monde …à savoir:
-      Le devenir de nos enfants,
-      Leur vie dans un monde meilleur,
-      Le développement des pays pauvres et leur responsabilisation.
Personne n’a oublié ce qu’a fait ce pays pour le monde libre…
Personne n’a oublié le mal qu’il a fait dans d’autres contrées…
Barack Obama est et il restera américain et, il défendra les intérêts de son pays becs et ongles….et nous aurons certainement parfois des intérêts divergents….Mais il y a de la place pour tous, si l’on accepte d’œuvrer pour un avenir meilleur…
Cela étant les USA ont encore un rôle de gendarme du monde (à tort ou à raison) …Il faudra que ce pays partage ce rôle avec le reste du monde, sous une forme ou sous une autre.
Les premiers pas de cet homme sont prometteurs…Sachons lui accorder notre confiance afin de l’aider dans sa tache…

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 11:21

Pourquoi se déchirer entre nous alors que, dans la majorité des cas, nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes références

 

Je me suis souvent demandé pourquoi il y avait un si grand fossé apparent entre les gens, alors que sur le fond peu de choses nous séparaient….

Tant de disputes tant de haine …Pourquoi... ?


S’agit – il de divergences politiques, de défense de ses intérêts financiers ? …Le besoin de guerroyer fait il partie de notre patrimoine génétique….Oh certes il y a un peu de tout cela mais on remarquera que bien souvent  les divergences ont des causes d’ordre personnel à savoir

-Le besoin de dominer autrui,
-Les habitudes dont on a tant de difficultés à se séparer dans un monde en perpétuelle évolution,
Le Conservatisme que certains considèrent comme gardien des traditions et qui ne repose en fait que de la peur de l’inconnu…..et la paresse d’esprit…..Il est si facile de faire comme hier….
La difficulté de composer avec l’autre….La connaissance n’est pas l’apanage d’une élite mais celle des autres ne peut qu’apporter un plus….Faut il encore savoir écouter et accepter le dialogue,
L’ignorance que l’on peut excuser ….Tout le monde n’a pas eu l’occasion de poursuivre les études permettant l’accès au savoir et à la culture

Essayons de décortiquer l’un après l’autre ces critères du général au particulier…


1)        
La Politique, les institutions génératrices de conflits

Au lendemain de la guerre il y a eu un grand besoin de reconstruire et l’on a guère pensé à s’organiser de façon efficace…L’homme enchainé a eu recours à la rébellion et l’on a ainsi assisté aux grands mouvements sociaux qui ont permis une grande avancée dans la condition des travailleurs…
Oh certes cela n’a pas plu à tout le monde …. Mais un certain libéralisme éclairé s’en est satisfait pour le plus grand bien de la majorité d’entre nous
L’instabilité gouvernementale était devenu chronique….et elle était la source de bien de nos maux…La France s’est enfoncée dans la guerre d’Algérie et tout ce petit monde ne savait plus à quel saint se vouer

1958 l’homme providentiel…La modification des institutions
Et oui, Charles le Grand est arrivé ….Il a été de partout accueilli comme le sauveur de la nation….Il avait certes une vision à long terme du futur de la France et celui de l’Europe….il ne fit pas dans la dentelle…Après avoir promis le meilleur à tous les habitants d’Algérie, il enfonça le clou en lâchant tout ce petit monde à qui il avait promis monts et merveilles…
Entre temps lassé par l’instabilité politique il fit voter la cinquième république et un nouveau scrutin électoral pour élire nos députés :

Le scrutin uninominal majoritaire à deux tours


Ce mode de scrutin s’il eut pour effet de permettre une plus grande stabilité des institutions et de l’action gouvernementale, eut aussi pour effet d’opposer le pays en deux blocs…Celui des pour et celui des contre
.
Les hommes politiques et les citoyens tout court ont pris ainsi l’habitude de se faire la guerre…Dès que l’un d’entre eux appartenant à l’un des camps osait travailler avec l’autre, il était aussitôt accusé de trahison et c’est ainsi que la France n’a désormais travaillé qu’avec la moitié de ses cerveaux et de son intelligence …
Certes me direz vous, la confrontation est génératrice d’idées …mais in fine que d’énergie gâchée…et que de combats et de grèves aurions nous pu éviter par une collaboration de tous dans un respect mutuel…

Le consensus est devenu impossible

Certes ce scrutin ne s’applique pas aux petites communes et à certaines autres élections…Mais cette nécessité de s’organiser en deux blocs a pris le pas dans l’ensemble de la société.


2) Les intérêts financiers
La libéralisation de l’action gouvernementale a apporté un plus, elle a permis d’accroitre l’initiative privée et donc l’initiative tout court…Je pense que c’est une bonne chose….La socialisation à outrance de notre activité n’est pas une bonne chose me semble-t-il….Toutefois il faut apporter un bémol à ces propos :

Le Service Public doit être assuré et ne doit pas faire l’objet de surenchères mercantiles ….ce même Service public ne doit pas oublier qu’il est à la disposition des clients que sont les citoyens et il est bien normal que l’état ou tout autre forme d’organisme non partisan y mette son nez.
 
Les Acteurs privés tant attachés à l’initiative privée et les détracteurs de la centralisation ne doivent pas passer leur temps  tendre la main à des fins purement personnelles…

La récente crise a mis en évidence le besoin interventionniste de l’état ….L’état a besoin d’être présent dans tous les secteurs majeurs de notre économie…et non pas seulement en temps de crise…

Nos dirigeants ne doivent pas faire preuve d’arrogance envers les petites gens et l’étalage des fortunes dorées et des profits éhontés ne fait qu’accroitre la grande réserve du citoyen envers nos gouvernements si attachés à un libéralisme sauvage dont récemment il a montré son visage le plus disgracieux…
La chasse aux maigres avantages des plus modestes, les correctifs budgétaires au profit des grosses fortunes sous couvert de relance de l’économie ont en fait rire plus d’un si l’affaire n’en avait fait pleurer plus d’un…
Tout ceci pour montrer que l’argent n’a fait que faire reculer la solidarité entre les gens...même dans les villages les plus reculés de France et que cela n’a encore pas permis de favoriser le consensus.

3) L’Homme et le besoin de guerroyer


Faire la guerre, se disputer, pourquoi….J’ai souvent analysé certaines situations y compris la mienne pour en conclure que les déchirures ont très souvent pour origine le manque de dialogue.

Que ce soit au niveau international ou au niveau local, l’absence de dialogue favorise les conflits…
Certes les jeunes européens n’ont pas connu cela...Mais il y a encore peu la guerre était ancrée dans nos esprits et les monuments aux morts sont là pour nous le rappeler … Foutaise que tout cela pensent ceux qui n’ont pas connu ces périodes et qui bien souvent ont une démarche anti européenne….On considère que la paix est un acquis…Mais regardons ces pays où n’existent pas ces espaces de communication….
Depuis 64 ans nous ne nous battons plus avec l’Allemagne….n’est ce pas extraordinaire…ne crachons pas dans la soupe…Ce n’est que l’instauration d’espaces de dialogue et plus tard d’institutions communautaires, qui aura permis ce résultat….Oh cela parait bien simpliste…et pourtant ce n’est qu’en favorisant la vie en commun que l’on a atteint ces résultats…
Toutefois dialoguer ensemble nécessite l’adhésion à des principes basés sur le raisonnement, la volonté de construire son avenir, et un état d’esprit de respect mutuel.
C’est ainsi que se sont développés successivement «  La Société des Nations » l’ONU, au niveau international et la Communauté Européenne au niveau de notre continent…Oh oui il y en a eu des gens pour décrier ces institutions mais que de succès …ne serait ce que parce qu’ils ont permis de donner libre cours au dialogue…
Mais me direz vous...Il y a tant de pays, de régions où il y a la guerre…..Et oui là on a atteint les limites du système ; lorsque l’on ne peut pas dialoguer, lorsque l’on ne partage pas un minimum de valeurs ….lorsque l’obscurantisme ou les traditions l’emportent sur la raison….Les conflits éclatent…
La guerre est la pire des choses, elle est souvent le résultat de la peur de discuter avec l’autre, la peur du ridicule….la peur de son opinion publique, le manque de courage politique….
Et oui il en faut du courage pour l’obtenir cette paix...Il est bien plus lâche et bien plus facile de laisser faire les apôtres de la guerre ….Nous irons déposer des gerbes aux monuments aux morts et cela favorisera ‘unité nationale l’espace d’un instant…
Non à la lâcheté et gloire aux partisans de la paix….Je développe sur ce blog une rubrique «  Les acteurs de la paix » et croyez bien que j’ai bien plus d’admiration pour ces gens là qui souvent y ont laissé leur vie plutôt que pour les va-t-en guerre et leurs pseudo héros dont nous abreuvent les salles de spectacles régulièrement….

Au niveau local qu’en est-il ?

Les mêmes principes s’appliquent…
L’absence de dialogue …toujours...
Par peur de perdre son autorité,
Par besoin de s’affirmer au milieu des siens,
Par peur de l’inconnu et de la nouveauté,
Par difficulté à composer avec l‘autre sous couvert de respect des traditions….

Il est si difficile de se débarrasser de nos habitudes…..quand bien même on a la volonté d’aller de l’avant…Mais que d’énergie gâchée, que d’idées perdues dans les méandres de la bataille...
La vie en communauté n’est plus celle des années passées.
Le Citoyen a besoin de participer de se sentir autre chose qu’u pion qui n’est sollicité qu’au moment des élections…

Lâchons la bride à ceux qui veulent prendre des initiatives…Les empêcher de s’exprimer ne peut que générer des tensions des incompréhensions voire des conflits….

Certes il faut encadrer ces initiatives, ne pas les brimer afin de ne pas les subir …

Ces gens là vous en seront reconnaissant….Il n’y a pas de déshonneur à agir ainsi…Oh certes c’est plus contraignant et plus difficile de partager le pouvoir, mais oh combien plus enrichissant….


Le Pèlerin   

Partager cet article
Repost0